0

"Aurouze est née au printemps 2018...

... dans une chambre étudiante à Toulouse. J'étais alors en fin d'études et, pour tromper un ennui montant, m'est venu l'idée de reprendre les vieilles recettes familiales de liqueur de les retravailler pour les faire goûter à ma famille et à mes amis. En juillet 2018, la première cuvée d'Aurouze était embouteillée. Très vite, la liqueur plait et je décide de pousser l'idée plus loin . Une quetsion me hante : serait-il possible de vendre quelques bouteilles de cette liqueur ?

Aurouze n'était pas un projet d'entreprise, mais un défi !

Le premier fut de lui trouver son nom et une identité. Aurouze est une montagne des Hautes-Alpes, située à quelques kilomètres de Gap dans le massif du Dévoluy, d'où ma famille est originaire. Son emblème sera le bouquetin, animal symbolique de nos montagnes.

Je souhaitais une identité visuelle moderne, revisitant les codes traditionnels des liqueurs sans les briser pour autant. Nos plantes ont été représentées sur les bords de l'étiquettes dans un soucis constant d'équilibre entre tradition et modernité.

D'origine haut-alpine, je suis cependant né et ait toujours vécu à Paris. De retour dans ma ville natale à la fin de mes études toulousaines, je décide que cette nouvelle liqueur sera entièrement faite chez moi, à Paris. Très vite, des valeurs fortes sont mise en place : tous nos ingrédients seront issus de l'agriculture biologique pour préserver notre environnement, tous nos fournisseurs de matière première ou d'équipement seront obligatoirement localisés en France.

Enfin, nous prenons l'engagement qu'Aurouze sera toujours faite de manière artisanale, à la main et avec amour. Pour vous garantir une liqueur de qualité.

Primée au Concours International des Spiritueux de Londres en 2020, puis à la China Wine and Spirits Award 2021, Aurouze commence à être reconnue sur le plan international. Son développement se poursuit en région parisienne et France".

                                                                                                                                                                                                              Guillaume BERMOND, fondateur